Entreprise Nationale de Réalisation de Canalisations « Kanaghaz » : L’indissociable partenaire 

Entreprise Nationale de Réalisation de Canalisations « Kanaghaz » : L’indissociable partenaire 

Pilier du développement national et opérateur historique dans la fourniture énergétique, Sonelgaz est aujourd’hui un Groupe Industriel présent sur le territoire national, jusque dans les zones les plus éloignées.

Assurant  un taux de couverture d’électricité de plus de 99 % et un taux de pénétration de gaz de plus de 62 %, Sonelgaz a fortement contribué à améliorer la qualité de vie des familles algériennes leur permettant d’user résolument des avantages du  monde moderne.

Aujourd’hui, ce sont près de 10 millions de clients, répartis sur tout le territoire algérien qu’ils soient installés au nord, comme au sud, comme dans tous les lieux difficiles d’accès en Algérie, d’être alimentés. Ils étaient à peine 700 188 clients en 1969.

Une véritable métamorphose.  La mission de « service public » est ainsi assurée par Sonelgaz, car déterminée à offrir des services énergétiques abordables, fiables et modernes.

Derrière ces chiffres, se cachent « des acteurs », des hommes et surtout des entreprises.

L’Entreprise Nationale de Réalisation de Canalisations, par abréviation« Kanaghaz », en est une.

Filiale à 100 % Sonelgaz depuis Janvier 2006, Kanaghaz,  dispose d’un capital d’expérience avéré et d’un savoir-faire expert dans son domaine d’activités cumulé en prés d’un demi-siècle d’existence, en assurant des prestations complètes dans la réalisation des pipelines de diamètres allant  du 04 aux 48 pouces, ainsi que tous les ouvrages de surface.

La mise en synergie de son savoir-faire et la volonté de s’imposer comme acteur dans la chaîne de valeur de la construction des ouvrages énergétiques à l’échelle nationale, fondent la stratégie de la société  qui a pour objet social, nous rappelle, son président directeur général, Mohamed Djouadi, de :

  • L’étude et la réalisation de canalisations de transport et de distribution de gaz, des hydrocarbures, des eaux et de tout autre fluide.
  • Elle intervient également dans la fabrication et le montage des ouvrages annexes et des installations industrielles afférents aux canalisations.
  • Elle assure des prestations de maintenance, de location d’engins et véhicules, et de transport de marchandises diverses pour son propre compte ou pour le compte des tiers.
  • D’une manière générale, elle réalise toute opération commerciale, industrielle, mobilière, immobilière et financière immanente à ses activités et de nature à favoriser son développement.

Dans ce cadre, Kanaghaz qui emploie quelques 2230 ouvriers,  est appelée à :

  • Promouvoir et rentabiliser ses moyens de production pour renforcer ses capacités de réalisation
  • Maîtriser les technologies rattachées à son objet social par le développement de ses moyens de conception et d’étude
  • Promouvoir les études d’organisation et de gestion pour rentabiliser l’économie et la conduite de ses chantiers
  • Créer et développer tous les moyens pouvant concourir à la réalisation de son objet social, en particulier les parcs de stockage et les installations techniques de maintenance
  • Développer les techniques nouvelles en particulier les soudures et la préfabrication ;
  • Concevoir, acquérir, exploiter ou déposer tout modèle, licence ou procédé d’installation ou de fabrication se rattachant à son objet

Aussi, Kanaghaz est en mesure d’offrir des services complets (études et réalisations) pour la construction de canalisations dans les secteurs suivants :

  • Hydrocarbures
  • Hydraulique
  • Industrie
  • Télécommunication

Une entreprise, des mutations

Kanaghaz, telle que nous la connaissons aujourd’hui, a connu maintes évolutions depuis sa création en 1970, en tant que société mixte Algéro-Espagnole, dénommée « SERIG » (Société d’Etudes et de Réalisation des industries du gaz), créée entre Sonelgaz (51%) et le bureau d’Etudes espagnole HEYMO (49%).

En  1976, après rachat des parts de HEYMO, cette société a été intégrée à Sonelgaz comme unité chargée de la  réalisation de l’ensemble des infrastructures nationales de transport et distribution gaz par canalisations.

Il aura fallu attendre 1983, pour que l’unité soit érigée en entreprise nationale de réalisation de canalisations par abréviation « Kanaghaz », suite à la restructuration des entreprises publiques.  Vient l’année 2006, durant laquelle Kanaghaz, réintègre le Groupe Sonelgaz.

Et en devient une filiale (100%), sous une nouvelle  dénomination: Société de Réalisation de canalisations (Spa).

« Aujourd’hui Kanaghaz capitalise plus de 50 années d’expériences et occupe une place importante dans son domaine d’activité. Elle dispose d’un potentiel de réalisation annuel de plus de 500 Km de pipelines dans différents diamètres et plus de 600 Km de réseaux de distribution publique gaz », s’est félicité notre interlocuteur.

Depuis son existence, Kanagaz a œuvré activement dans la réalisation des différents programmes initiés par les pouvoirs publics pour le transport et la distribution du gaz pour la clientèle domestique  et autres industriels dans le cadre du plan de l’entreprise mère Sonelgaz.

Elle a le mérite d’avoir réalisé ainsi, la quasi-totalité du réseau national du gaz soit quelques 22 000  kms, en raccordant les villes et les villages en gaz naturel au Nord tout comme au Sud du pays contribuant de ce fait à améliorer le cadre de vie de nos concitoyens.

Ce n’est pas tout. Kanagaz a par ailleurs, accompagné depuis toujours, les opérateurs industriels tells que les Centrales électriques, cimenteries et autres installations industrielles à travers tout le territoire national  prenant ainsi, en tant qu’acteur clé,  dans la réalisation des projets de développement économiques et social du pays.

Avec une capacité annuelle de 500 kms de réalisation en pipeline tous diamètres confondus  et de 600 kms de réseaux de distribution et de milliers de branchements, Kanangaz compte actuellement plusieurs clients nationaux dont Sonelgaz  à travers ses filiales ainsi que la Sonatrach et Naftal.

Dans le domaine de l’hydraulique Kanaghaz est aussi la réalisatrice  des projets (raccordements) pour le compte de l’Office national de l’irrigation (ONID), l’Office national de l’assainissement et l’Algérienne des Eau (ADE), des organismes relevant du ministère des Ressources en eau.

Kanaghaz qui se distingue également par une capacité à gérer des grands projets de type EPC (Engineering, Procurement, Construction) dans le segment distribution, quelque soit la complexité de leur exécution ou le caractère extrême de leur environnement, conçoit, réalise et assure la mise en service de tous les ouvrages qui lui sont confiés.

Kanagaz a ainsi entretenu la confiance d’une clientèle très exigeante en matière de qualité comme les filiales de la Holding SONELGAZ, SONATRACH, NAFTAL et plusieurs Entreprises étrangères activant dans le domaine de l’énergie et des hydrocarbures en Algérie, qui lui ont confié la réalisation d’une multitude de projets très complexes.

Dans le domaine hydraulique, Kanaghaz, rappelle son premier responsable,    est en mesure de dégager des moyens supplémentaires pour la réalisation de 300 Km de pipes pour le transport et la distribution de l’eau pour la consommation domestique et industrielle.

Pour ce faire, Kanaghaz dont l’expérience est appréciable dans l’activité, lui permet  de capitaliser des savoirs faire pour la résolution des problèmes techniques :

  • Assez bonne maitrise de toutes les gammes et diamètres de canalisations de transport des hydrocarbures (du Ø 4’’ au Ø 48’’)
  • Expérience dans la réalisation des affaires en partenariat et capitalisation de relations avec des partenaires étrangers installés en Algérie
  • Expérience dans la réalisation d’affaires en EPC
  • Connaissances appréciables dans le domaine des incorporables
  • Disponibilité d’autres segments d’activité permettant une meilleure flexibilité et réactivité face au marché.
  • Mise en place d’un plan pluriannuel de recrutement, formation et de coaching, permettant une relève dans les métiers de base de la société et le management des projets
  • Existence de programmes annuels de renouvellement des équipements de production
  • Modernisation et mise à niveau de l’outil de production (Acquisition de trancheuse, et en programme le soudage automatique et l’installation de stations pour double jointing…).

La persévérance, paie

En un demi-siècle d’existence,   Kanaghaz, qui a traversé des zones de turbulences, a failli tout bonnement « disparaître ».

Le mot n’est assurément pas trop fort pour décrire la situation critique dans laquelle pataugeait l’entreprise pendant de longues années, qui n’en  restait, que le signe.

Devant cette urgence, un plan de « redressement » est engagé avec le concours de l’entreprise mère, Sonelgaz à partir de 2018.

La période de mise à niveau de la société (2018 à 2019) est caractérisée par l’application d’un plan d’actions rigoureux qui a nécessité des efforts soutenus et la mobilisation de l’ensemble des moyens humains et matériels pour faire améliorer les paramètres de performances de la société et restaurer l’équilibre financier.

En effets, les efforts déployés sont couronnés par l’atteinte des niveaux de performance appréciables pour la société sur l’ensemble des indicateurs de gestion.

L‘incidence de ces actions a permis l’amorce d’une tendance à la relance et a abouti à la diminution quasiment d’un certain nombre de facteurs contraignant endogènes et exogènes.

Trois ans après avoir engagé son plan de redressement Kanagaz, est aujourd’hui, grâce à l’implication des ses travailleurs, chacun à son niveau,  une des entreprises nationales qui a su se maintenir et résister aux aléas de la conjoncture.

« La majorité des actions inscrites dans ce plan ont été concrétisées (obtention d’un plan de charges, renouvellement partiel des moyens de production, réforme des biens investissements et stocks, renforcement des relations avec l’environnement externe, règlement graduel des dettes, récupération partielle des retenues de garantie, le pourvoi des postes vacants) et ou en cours de réalisation la mise en place d’une comptabilité analytique et des systèmes d’information performants (ATTAD, FAWTARA), qui ont enregistré des démarches concrètes pour leur mise en œuvre, au courant de l’exercice 2020 », relève encore son PDG.

« Ces solides résultats ne sont qu’un début et la société reste concentrer sur l’exécution de sa feuille de route stratégique », affirme encore Mohamed Djouadi.

Le mérite « revient », a-t-il soutenu, à la précédente équipe dirigeante qui, grâce à l’implication de tous les efforts,  pu remettre l’équilibre financier de l’entreprise.

Un premier défi réussi. Seulement à la tête de la Kanghaz depuis mai dernier, Mohamed Djouadi, ne se contente pas du peu.

« Disposant d’un plan de charge consistant et des atouts solides Kanaghaz est en ordre de marche pour franchir de nouveaux paliers de croissance », faits avoir notre interlocuteur.

Consciente de son rôle dans la réalisation du programme national du potentiel gazier national, Kanaghaz présente sur tout le territoire nationale à travers  ses bases régionales, Centre à Reghaïa (Alger),  Est (Setif), Ouest (Oran) et au Sud à Biskra, projette à long terme selon son premier responsable, sur le plan national pour se hisser au rang des grandes entreprises de réalisation dans son domaine d’activité, par le renforcement régulier de ses capacités de réalisation.

« Le destin  de tout un chacun  fait que l’on se retrouve, aujourd’hui, ensemble pour un seul et unique objectif. Celui de redresser la situation socio-économique de notre société », a-t-il d’ailleurs écrit à l’adresse des employés de l’entreprise.

Un message qui reflète,  on ne peu clair, « la volonté » de Mohamed Djouadi, d’aller de l’avant dans la réalisation des objectifs tracés par l’entreprise dont il est à la tête.

« Ensemble nous agissions à relever le défi de tous les instants pour redorer le blason de notre société et qu’elle retrouve  le rôle qui lui sied dans l’échiquier économique du pays », a-t-il relevé à son propos, non sans rappeler que sa nomination à la tête de al Kanaghaz « intervient dans un contexte particulier, pour  ne pas dire difficile, au vu de la double conjoncture économique et sanitaire que traverse le pays ».

Une conjoncture qui n’est pas sans répercussions sur la santé de l’entreprise  et  des travailleurs  dont nombre d’entre- eux avaient été touchés par cette pandémie.

« Toutefois, cela n’a pas empêché de maintenir tant bien que mal l’activité »,  s’est félicité notre interlocuteur.

Une « vision » future

 

Aussi, aux dires, du premier responsable de la Kanaghaz, des défis et  challenges sont à concrétiser.

Pour ce faire, Mohamed Djouadi, met en exergue, le dévouement de tout un chacun et à tous les niveaux de la hiérarchie. « Un dévouement qui passe par le respect des engagements contractuels que nous allons entreprendre avec nos différents partenaires et clients », a-t-il insisté.

Notant que le groupe Sonelgaz traverse à l’heure actuelle une étape très importante, sinon très sensible de son histoire, marquée par le déploiement d’une nouvelle vision, très ambitieuse qui le conduira sans aucun doute vers de nouveaux horizons, le PDG de la Kanaghaz s’est dit « convaincu » que cette transition, mènera le Groupe vers le développement, car Sonelgaz, « a toujours su s’adapter à son environnement, et les exigences qui lui sont internes, et passer vers des situations meilleures, comme il a su le démontrer lors de différentes phases de son histoire, grâce au bon sens qui guide les femmes et les hommes qui le constituent ».

Il s’agit en effet de la  nouvelle vision à l’horizon 2035 dans lesquelles, «  on se doit de s’insérer et de s’intégrer pour permettre à l’entreprise de s’épanouir pas seulement  à l’échelle nationale mais à l’international par la conquête de nouveaux marchés ».

« L’intégration  dans cette dynamique engagée par notre tutelle ne pourra qu’être favorable à l’entreprise grâce à son potentiel, son capital expérience et son savoir-faire de plus de 50 ans qui fait d’elle le leader de la filière.  Mieux cela nous permettra d’aspirer désormais à l’être au double plan régional et continental », a encore soutenu le PDG de la Kanaghaz.

Cette ambition, a-t-il explicité,  passe inéluctablement à travers une stratégie basée sur la valorisation  de ce capital par une approche structurelle et professionnelle appuyé par des outils modernes comme  la digitalisation et l’amélioration des conditions de travail  tributaire d’une meilleure performance.

Pour l’année  en cours,  il est surtout question selon, Mohamed Djouadi de la maîtrise des coûts ainsi que la rationalisation des dépenses qui reste un objectif fondamental  pour l’entreprise, à travers notamment la fixation des objectifs alliant rigueur, rationalité, ainsi que les restrictions des dépenses en lien avec l’exploitation et les investissements.

Pour l’exercice 2021, Kanaghaz escompte améliorer le cap de la progression avec beaucoup plus de sérénité et de confiance, renforcée par la disponibilité d’un portefeuille d’affaires assez consistant composé des nouvelles affaires se répartissent entre les activités récurrentes à très court terme et les grands projets programmés sur le court terme., dont la réalisation sera soutenue par le renforcement et la concentration des ressources productives accentuée par une meilleure rationalisation de leur utilisation.

Aussi, Kanaghaz pourrait dégager à court terme, des capacités supplémentaires et d’améliorer la maîtrise du processus de réalisation des projets , en perspective de son  développement à l’international notamment  au niveau des pays limitrophes, voisins et amis, en partenariat avec des entreprises étrangères ou en groupement avec des sociétés algériennes.

Kanaghaz dans a vision « stratégique » envisage d’asseoir sa notoriété dans d’autres créneaux à savoir le secteur de l’hydraulique par le transfert d’eau, périmètres d’irrigation et réseaux d’assainissements où elle a déjà fait ses preuves dans le domaine.

Par son expérience, sa maîtrise et son  potentiel humain et matériel, Kanaghaz est en mesure de réaliser  plus de:

–   500 Km de pipelines  tous diamètres confondus.

– 600 Km de réseaux de distribution publique gaz.

Réalisation de pipelines pour le transport du gaz et autres produits énergétiques;

Réalisation des réseaux de distribution du gaz;

Développement du partenariat avec les sociétés, notamment étrangères, dans  la réalisation, en  groupement, de grandes  affaires  EPC de transport de fluides  par canalisations (gaz,pétrole, carburants, huiles, eau, assainissement).

Développement à l’international (Pays d’Afrique),  pour la réalisation des projets de transport et de distribution du gaz naturel.

Constitution de portefeuilles d’affaires :

Kanaghaz accentuera ses prospections d’affaires dans les marchés de ses segments d’activités. Elle procédera à soumissionner pour l’ensemble des appels d’offres et privilégiera les affaires de transport gaz ou d’hydraulique de grande envergure et de diamètre moyen (16’’ à 28’’).

Cependant elle continuera à réaliser les lignes de transport gaz de moindre envergure, les réseaux de distribution gaz, d’AEP ou d’assainissement. Pour des raisons économiques et de rentabilité, elle orientera son avantage vers les affaires de ligne de transport d’envergures, regroupées en grappes ou des réseaux de distribution circonscrits.

Le lotissement des affaires en petites envergures, ne répondant pas à l’organisation actuelle des chantiers de Kanaghaz, et ne sont pas de nature à améliorer ses atouts.

La migration vers une situation cible, qui remettra l’avantage à Kanaghaz sur ce segment sera favorisée par la réorganisation des chantiers de distribution gaz et AEP en petites équipes, dotées de moyens matériels performants.

La stratégie commerciale de la société s’appuie, en interne, sur toute l’offre potentielle du Groupe Sonelgaz et repose, en externe, sur la compétitivité dans un marché fortement concurrentiel où la société est en train d’intensifier ses efforts pour acquérir de nouvelles parts de marché notamment dans le segment d’activité hydraulique et transport d’électricité.

Projections 2021-2025

Le quinquennat 2021-2025, envisage une traduction réelle sur le terrain des objectifs de relance et de développement durable, inscrits dans le plan de redressement qui favoriseront l’atteinte des résultats physiques et financiers ciblés et permettront à Kanaghaz de renflouer ses fonds propres et d’avoir une santé financières plus stable.

Le quinquennat 2021-2025, s’annonce prometteur et porteur de nouveaux défis face aux difficultés et contraintes économiques et financières générées par la crise sanitaire de COVID -19 qui a lourdement impacté toutes les activités de la société et a causé un déficit considérable sur le plan financier avec un glissement de planning de réalisation des objectifs 2020.

Ainsi dans le contexte de la mise en œuvre du programme national de relance économique, caractérisé par la présence d’un plan de charge consistant et pluriannuel inscrit dans le cadre de développement des zones d’ombres, Kanaghaz entend participer pleinement, à travers ses créneaux d’activités, et être un opérateur performant , en mesure de prendre en charge une part importante de projets .

Pour le moyen terme 2021-2025, la maitrise des coûts, des délais et la rationalisation des dépenses reste un objectif fondamental pour la société, à travers la fixation des objectifs alliant la rigueur, la transparence, la persévérance, la crédibilité, la rationalité et l’optimisation des ressources  afin d’atteindre un meilleur rendement en production et productivité et accroitre le niveau de revenus de la société.

La concrétisation de cette vision nécessite l’observation d’une stricte discipline dans la mise en œuvre des programmes tracés de recrutement à l’effet d’atteindre nos objectifs et notamment ceux destinés à la relève des compétences tant quantitatifs que qualitatifs et d’acquérir l’expertise nécessaires à la croissance et à la diversification des créneaux d’activité.

Comme elle suscite l’adhésion et la fédération de tous les travailleurs autour des options et axes de ce plan de redressement. Cette adhésion se matérialisera par une réelle gestion du changement  à travers la mise en place de mesures de communication, de sensibilisation et de motivation.

Ce choix stratégique, nécessitera une dynamique de développement à moyen terme sous tendue par les éléments suivants :

Une orientation client basée sur les affaires à forte valeur ajoutée ;

Une amélioration de la gestion et ainsi les indicateurs  de performances ;

L’adaptabilité de l’organisation face aux évolutions du marché ;

La réactivité face à l’environnement et au marché une veille technique et technologique ;

La recherche d’avantages concurrentiels ;

La valorisation et le développement  du capital humain.

Les objectifs en matière de chiffre d’affaires seront en progression continue. Le chiffre d’affaires global passera de 4 000 MDA en 2020 à 8 111 MDA en 2025, soit un taux moyen de croissance  de 20 % par an.

Cette augmentation sera générée  par une progression de l’activité transport gaz et des  hydrocarbures en général, en maintenant la position de la société dans marché des filiales du Groupe et en s’orientant vers d’autres clients tels que  Sonatrach et les sociétés exerçant en Algérie.

Farid Houali 

Articles récents

Articles similaires