Investisseurs étrangers : adopter des performances sociétales extra-financières à l’égard des entreprises algériennes

Investisseurs étrangers : adopter des performances sociétales extra-financières à l’égard des entreprises algériennes

Dans un contexte marqué par des «anxiétés sociétales croissantes », des entreprises sont en quête, non seulement du profit, mais aussi d’une légitimité sociale ainsi que d’une durabilité.

Cette nouvelle réflexion, affirment Mehdi Haddaden et Rabah Kecha de l’École supérieure de commerce, «incite les entreprises à travers le monde à adopter à l’égard des entreprises algériennes des attitudes citoyennes et de dégager des performances sociétales extra-financières ». Mais à présent, la manière dont il serait possible et convenable d’arriver à mettre en œuvre une démarche  sociétale au sein des entreprises algériennes conjuguée à des performances « est loin d’être cernée ».

Entre engagement volontaire, attitude vis-à-vis des exigences réglementaires, produit culturel ou effet de mode, affirment les universitaires, «cette nouvelle approche managériale, dite durable ne cesse de gagner du terrain ».

Suite à une prise de conscience des limites des modèles de performance focalisés sur la profitabilité financière, ainsi que la remise en cause de la perception unidimensionnelle des résultats, souligne l’étude publiée dans «Les cahiers du Cread », des comportements et des attitudes des entreprises envers les parties prenantes et la société, de nouveaux outils de management et de gouvernance répondant à ces objectifs ont émergé.

Aux yeux des universitaires, il existe « une réelle compatibilité entre les principes des démarches qualité et les enjeux de la RSE » Autrement dit, une démarche qualité de certification (conforme aux cadres normatifsqualité, sécurité et environnement) «mature et structurée contribue à l’instauration et à l’opérationnalisation d’une démarche sociétale (RSE), permettant de faire progresser les indicateurs de la performance globale et sociétale. En effet, l’engagement qualité contribue à l’intégration des nouveaux enjeux relevant du sociétal.

La certification aux normes qualité peut donc, « être considérée comme une phase d’initiation à la RSE, permettant de faire progresser les indicateurs de la performance globale dans ces entreprises.

Envisager une démarche qualité comme un outil d’ancrage et une plateforme de construction managériale dans une approche sociétale et un vecteur de performance globale, constitue selon l’étude, «une réalité dans laquelle beaucoup d’entreprises algériennes ne cessent de s’engager ».

Yacine Bouali