Joe Biden adopte une carte séparant le territoire du Sahara occidental du Maroc

Joe Biden adopte une carte séparant le territoire du Sahara occidental du Maroc

Voilà qui confirme que le tweet posté par Donald Trump, au mois de décembre 2020, suivi d’une proclamation reconnaissant une prétendue souveraineté du Maroc sur le territoire occupé du Sahara occidental n’étaient qu’un leurre. Depuis, celui qui est devenu ancien président américain a remis, bon gré mal gré, les clefs de la Maison Blanche à son successeur, Joe Biden.

Respectant la légalité internationale, ce dernier a pris ses distances avec une énième sortie hasardeuse de son prédécesseur. Bien qu’il n’annule pas de façon définitive la proclamation – qui n’a jamais été entérinée ni par le Congrès, ni par le Sénat – il adopte toutefois une position plus juste réhabilitant le Sahara occidental en tant que territoire non autonome tel que reconnu par les Nations Unies.

Sur une cartographie publiée, hier mardi, sur le compte Twitter officiel du président des Etats-Unis relative aux 110 millions de doses de vaccins contre le Covid-19 fournies à 60 pays, Joe Biden a séparé d’une manière très claire le territoire du Sahara occidental du Maroc.

En résumé, il s’agit d’un nouveau revers pour le Maroc en seulement une semaine. Fin juillet, le secrétaire d’Etat adjoint américain aux affaires du Proche-Orient, Joey Hood, a affirmé, depuis Alger et Rabat, le soutien de son pays à  « un processus politique crédible dirigé par l’ONU appelant à la nomination d’un nouvel envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU ».

D’ailleurs, après ce message limpide, le roi du Maroc a tenté d’opérer une manœuvre en lançant un appel insistant au président de la République, Abdelmadjid Tebboune, l’invitant à rouvrir les frontières et à œuvrer ensemble « dès que ce dernier le juge opportun » pour de meilleurs relations entre les deux pays voisins.

https://twitter.com/POTUS/status/1422659659555540992

Skander Boutaiba