Tunisie : le président Kaïs Saïed prolonge le gel du Parlement

Tunisie : le président Kaïs Saïed prolonge le gel du Parlement 

Le président tunisien Kaïs Saïed a décidé de prolonger « jusqu’à nouvel ordre » le gel du Parlement, dont les activités sont suspendues depuis le coup de force du 25 juillet, qui a permis à Kais Saied de s’octroyer tous les pouvoirs, a annoncé la présidence dans la nuit de lundi à mardi.

Kaïs Saïed «a émis un décret présidentiel prolongeant les mesures d’exception concernant le gel des activités du parlement ainsi que la levée de l’immunité de tous les députés et ce, jusqu’à nouvel ordre», a indiqué la présidence dans un bref communiqué sur sa page Facebook.

Le gel du Parlement était initialement prévu pour durer 30 jours. «Le président s’adressera dans les prochains jours au peuple tunisien», a ajouté la présidence, sans autre détail. Le 25 juillet, Kaïs Saïed a invoqué la Constitution pour s’octroyer les pleins pouvoirs, limoger le chef de gouvernement et suspendre le Parlement durant 30 jours. Une décision dénoncée comme un «coup d’Etat» par des juristes ainsi que les adversaires de Kaïs Saïed, en particulier le parti d’inspiration islamiste Ennahdha, principale force parlementaire de ce pays rongé par des mois de blocages politiques et une progression alarmante de l’épidémie de Covid-19.

Depuis son coup de force, le président Saïed n’a toujours pas nommé de nouveau gouvernement ni dévoilé sa «feuille de route», réclamée par plusieurs partis politiques et organisations de la société civile. prolonger «jusqu’à nouvel ordre» le gel du Parlement, dont les activités sont suspendues depuis le coup de force du 25 juillet, qui a permis à Kaïs Saïed de s’octroyer tous les pouvoirs, a annoncé la présidence dans la nuit de lundi à mardi. 

Kaïs Saïed « a émis un décret présidentiel prolongeant les mesures d’exception concernant le gel des activités du parlement ainsi que la levée de l’immunité de tous les députés et ce, jusqu’à nouvel ordre», a indiqué la présidence dans un bref communiqué sur sa page Facebook. Le gel du Parlement était initialement prévu pour durer 30 jours. «Le président s’adressera dans les prochains jours au peuple tunisien», a ajouté la présidence, sans autre détail. Le 25 juillet, Kaïs Saïed a invoqué la Constitution pour s’octroyer les pleins pouvoirs, limoger le chef de gouvernement et suspendre le Parlement durant 30 jours. 

Une décision dénoncée comme un «coup d’Etat» par des juristes ainsi que les adversaires de Kaïs Saïed, en particulier le parti d’inspiration islamiste Ennahdha, principale force parlementaire de ce pays rongé par des mois de blocages politiques et une progression alarmante de l’épidémie de Covid-19. Depuis son coup de force, le président Saïed n’a toujours pas nommé de nouveau gouvernement ni dévoilé sa «feuille de route», réclamée par plusieurs partis politiques et organisations de la société civile.

R.I.