Tunisie : Rached Ghannouchi victime d’un malaise

Tunisie : Rached Ghannouchi victime d’un malaise

Le leader du mouvement islamiste Ennahda et président du parlement tunisien, désormais dans l’œil du cyclone, Rached Ghannouchi, a été victime d’un malaise dans la soirée de ce samedi. Le Cabinet du mouvement Ennahdha a annoncé dans un communiqué rendu public ce soir 31 juillet 2021, que le le Chef du parti, Rached Ghannouchi a subi un léger malaise et a été transféré dans une clinique privée de la capitale. Selon la même source, Ghannouchi a quitté la clinique après avoir subi les explorations nécessaires et reçu les soins médicaux adéquats. Les temps sont durs pour Ghannouchi et son clan, à l’intérieur, même, du temple bleu de Mont plaisir, siège du Parlement tunisien.Un courant grandissant et menaçant est en train de se manifester au sein du parti, pour appeler le président Ghannouchi à se retirer, définitivement, de la vie politique et de l’annoncer immédiatement, puis d’organiser le congrès du parti, pour mettre en place une nouvelle direction du parti. Un grand nombre des nahdhaouis considèrent, en effet, que Ghannouchi est le principal responsable de la situation de blocage dans laquelle se trouve le parti. Mais le Cheikh ne l’entend pas de cette manière. Il insiste à s’agripper et répond à ses détracteurs qui consentirait à le faire, une fois le parlement rétabli, car son départ, maintenant, dans ces conditions est une grande défaite pour lui, que son amour propre ne saurait accepter. Cet entêtement de la part de Ghannouchi n’a fait qu’amplifier la vague de colère qui gronde contre lui, et nombreux sont ceux qui l’accusent de narcissisme et d’égocentrisme, puisqu’il est prêt à sacrifier tout le parti, pour que son amour propre ne soit pas touché.

R.I.