Sahara Occidental : L’APLS occasionne de lourdes pertes à l’armée d’occupation marocaine

Sahara Occidental : L’APLS occasionne de lourdes pertes à l’armée d’occupation marocaine

Au moment où l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara Occidental, le diplomate italo-suédois Stafan de Mistura, entame sa toute première tournée dans la région, en commençant par Rabat, les troupes de l’APLS (armée populaire de libération du Sahara Occidental), viennent d’occasionner de lourdes et sévères pertes aux forces d’occupation marocaines. Nous apprenons en effet que les FAR (forces armées royales), ont subi ce mercredi de très lourdes pertes matérielles au niveau de la zone de Chedimiya, par de-là le mur de  sable. Nos sources font étant de la totale destruction de plusieurs engins lourds tractés et motorisés d’artillerie, dont des orgues de Staline. Le président sahraoui, Brahim Ghali, dans sa dernière sortie médiatique, avait évoqué la lourdeur et la gravité des pertes marocaines que Rabat s’efforce de masquer aux yeux du monde, à commencer par l’ONU. Il est en effet question de pas moins de 59 soldats morts depuis la rupture unilatérale du cessez-le-feu en date du 13 novembre 2020, cela sans omettre les centaines de jeunes conscrits des FAR qui sont allés chercher refuge au niveau de l’enclave ibérique de Ceuta. C’est dire que ce sera dur, voire carrément impossible pour le Maroc, de convaincre de Mistura qu’il n’y auait pas reprise du conflit armé. Sale temps pour Mohamed VI et ses hommes-liges…

Kamel Zaidi

Articles récents

Articles similaires