Ville occupée de Boujdour: La police marocaine jette un liquide toxique dans la maison de la famille Khaya

Ville occupée de Boujdour: La police marocaine jette un liquide toxique dans la maison de la famille Khaya

Ce mardi, les policiers marocains qui assiègent la maison de la famille Khaya ont encore jeté un liquide toxique dont l’odeur est insupportable et donne le vertige. La réponse de Sultana Khaya et sa sœur Louaara a été la fermeté : «Ils ne nous arrêteront pas».

Vers  18 heures, les deux militantes sahraouie sont montées sur le toit pour brandir le drapeau de la République Arabe Sahraouie Démocratique. Pour rappel, la famille Khaya est interdit de tout mouvement depuis plus de 200 jours dont près de deux mois sans électricité.

Leur domicile est encerclé par des agents des forces de sécurité du Maroc et aucune visite n’est autorisée.

Les autorités d’occupation marocaines ont procédé à toute sorte de torture: les coups, les viols avec des bâtons, et à plusieurs reprises, leur maison a été aspergée avec des liquides toxiques dans le but de les contraindre à arrêter de brandir le drapeau du Sahara Occidental sur leur toit.

Les exactions commises contre la famille Khaya ont été dénoncées par la rapporteuse spéciale des Nations Unies, Mary Lawlor.

R.I

Articles récents

Articles similaires